Extraits de presse récents

JeEntre les lignes, blog de Marcel Leroy suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

La Libre, supplément "Arts libre" du 10 au 17 nov. 2016, Aurore Vaucelle

 

 

        "Présenter une "oeuvre sincère", en dehors des modes et des diktats: tel est l'horizon de Michel Bocart, artiste qui peint avec du sable et du charbon sans que cela soit anecdotique.

Le Vif Weekend, Chek, n° 11 du 13 au 19 mars 2015

 

        "La sensibilité des peintres vibre aux instants de la vie. Certains de ceux-ci sont heureux. La naissance d'un enfant par exemple. D'autres inspirent l'angoisse. Ainsi la maladie quand elle porte en elle la finitude. Michel Bocart a vécu ces deux versants de la vie un même jour. Soudain, cette évidence n'était plus littéraire, lointaine et pour tout dire intellectuelle mais concrète et frontale. Il s'en est suivi une suite de peintures faites à partir de charbon, de sable et de pigments naturels. Les unes sont éblouissantes de clarté. Les autres, noires. L'une d'elles évoque une bouche sans fond tel un cri lancé depuis les profondeurs d'un abîme, d'un chaos d'où, dit la légende grecque, naîtrait le monde."

Guy Gilsoul, Juliette & Victor - février 2015

 

        "Il est peintre et travaille volontiers avec un matériau utilisé dans la construction: le sable! Mélangé à la couleur, il offre son relief, ses accroches de lumière, une matière frissonnante. Les toiles à dominante monochrome sont non figuratives mais allusives, suggestives, ouvertes aux interprétations...."

Claude Lorent, La Libre culture, semaine du 26 mars au 1er avril 2014, p. 3

 

        "Michel Bocart à L.A. L'artiste de Braine-l'Alleud va rejoindre le Pacifique car il est invité à exposer une sélection de ses travaux en la galerie Sparta qui s'ouvre à Los Angeles sur le célèbre Sunset Boulevard. ...Stéphane Sparta a sélectionné pour cette inauguration une douzaine d'artistes parmi lesquels Michel Bocart est le seul belge".

Claude Lorent, La Libre, L'actu, juin 2013

 

        "...Et regarder une toile, dont l'heure n'aura,elle, pas varié, comme figée pour l'éternité, est une manière de nous rappeler notre finitude. Et quelle autre substance que le sable, celle que l'on manipule depuis l'enfance, peut le mieux le faire passer? Comme une lumière dont les particules s'en vont envahir nos souvenirs dans des aurores "bocartiennes" transparentes: "J'aime que l'espace soit rythmé par la couleur...."

Jean-Philippe de Vogelaere, Le Soir, 26 février 2013

 

       "... Il va alors réaliser des tableaux axés sur la présentation de symboles puissants. Intitulée "De Temps d'Espace" cette expositon présentera une sélection de Matières Noires, des toiles dominées par la sensualité veloutée des noirs. Couleur associée à la symbolique du sable, associée également au Temps. L'artiste interroge aussi l'Espace avec une nouvelle série dominée par des bleus puissants.

Guy Gilsoul, Collect AAA, février 2013, UpTo Art Galeries.

 

       « Le temps, l’atmosphère, la nature sont les alliés de Michel Bocart, qui s’est donné pour mission impossible de rendre en peinture l’insaisissable. Impossible ? Non pas car il ne cherche pas à représenter mais à faire voir, pas à illustrer mais à faire ressentir, à faire éprouver émotionnellement, visuellement, physiquement. Il traque à la fois l’instant, la lumière, les phénomènes naturels passagers, la beauté éphémère du vaporeux et de l’aquatique, les énergies du tellurique; soit ce qui nous entoure, nous influence, nous émeut, peut nous transporter, mais nous échappe aussi par l’immatérialité. »

Claude Lorent, La Libre, Art libre : semaine du 25 janvier au 31 janvier 2013, p. 6

 

        "Temps et Espace nourrissent la réflexion de l'artiste depuis longtemps, depuis toujours. Sacré défi que de traduire dans les limites du tableau son ressenti du Temps qui n'existe que par lui et de l'Espace qui semble l'ignorer. En regardant ses toiles, nous voilà pourtant projetés hors de la durée et dans un ailleurs permanent.

Aux toiles monochromes noires que d'aucuns auraient pu prendre pour une négation du Réel, répondent en contrepoint des oeuvres lumineuses, textures indissociables d'un même univers".

Louis Richardeau, journalistes en Art et Lettres – janvier 2013

 

       « Près de 35 artistes représentés par des galeries ou des institutions culturelles de Belgique, du Luxembourg et des Pays-Bas ont donc été invités à présenter leurs créations dans ce site historique.

Loin de chercher l’exhaustivité, c’est une sélection réfléchie d’artistes retenus pour leur liberté d’expression et leur indépendance vis-à-vis du marché actuel qui est présentée au public français. Du formalisme radical aux inspirations politiques ou poétiques, diversités et vitalité sont à l’honneur, loin des préoccupations que connaît l’Europe en crise. »

Art Média Agency, Paris, 17 octobre 2011. Exposition « Pearls of the North », Palais d’Iéna à Paris du 14 octobre au 23 octobre 2011

 

       « ….Et ce sont toutes ces facettes, interprétables, qu’exploite Michel Bocart en un ensemble exclusivement consacré au noir. Plus exactement aux noirs, car si une grande rigueur conduit l’ensemble, il n’y existe aucune monotonie en ce parcours abondant. L’artiste se focalise sur les matières et sur les couleurs de manière à créer des surfaces sensibles, réceptacles de lumière, qui jouent du phénomène d’absorption et des capacités de rayonnement dont s’ensuit une gamme extrêmement variée de nuances pour ainsi dire constamment changeante suivant l’intensité variable des sources lumineuses… »

Claude Lorent, La Libre Belgique, p. 17, 10 février 2010

       "Chaque nouvelle exposition de Michel Bocart est l'occasion de mesurer le chemin parcouru par cet artiste fécond, dont la sensibilité s'exprime dans une peinture toute en matière qui se dépouille petit à petit, pour ne plus conserver qu'une émotion à fleur de pensée . 

"Matières Noires" constitue une sorte d'apologie de sa démarche. Hors du temps, de l'espace et de l'anecdote, la toile s'ouvre à la méditation dans un dialogue subtil entre le noir et la lumière, explorant de nouvelles voies sans toutefois délaisser la sensualité palpitante des surfaces.

Didier Paternoster, l'Evénement, p. 53, Février 2010

        "Les tableaux de Michel Bocart sont noirs, noirs de matière, une peinture noire brillante qui accroche la lumière et la fait danser au fur et à mesure que notre regard passe devant le tableau. Michel Bocart travaille spécifiquement la couleur noire dans la subtilité de ses nuances, le noir comme seule couleur qui ait la spécificité de nous toucher, de nous surprendre dans ce que nous avons de plus enfoui, de peurs mais aussi de sensualité."
Artexpo, février-mars 10, news, p. 24

        "Sondant l'utilisation du noir dans la peinture de la Renaissance et dans l’œuvre de Rembrandt, Michel Bocart s'applique à faire chanter sa couleur de prédilection en mille et une nuances: noirs bleutés, rougeâtres, profonds, obscurs ou au contraire lumineux. Les textures varient du velouté au satiné, du mat au brillant, du lisse au rugueux. On voudrait toucher." 

Marie Pok, l'Eventail, p. 54, Février 2010

 

 

 

Copyright © 2019 by Michel Bocart - All rights reserved